Thème 3 : COVID-19 et animaux de compagnie

 

 

Les articles sont présentés du plus récent au plus ancien. Les articles mis sur le site au cours des 30 derniers jours sont repérés par l'indication New

Pour y accéder, cliquez sur le titre en gras et bleu

 
 

 

 

     Auteurs : Chiba S. et al.
     Source : Emerging Infectious Diseases
     Date de publication : 7 janvier 2021 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 17 janvier 2021)
 
Les auteurs montrent que les chats peuvent guérir d’une infection par le SARS-CoV-2, mais que subsistent chez eux une inflammation et des lésions pulmonaires sans qu’ils manifestent des signes cliniques.

     Auteurs : Kim Y-I. et al.
     Source : Emerging Microbes & Infections
     Date de publication : 7 janvier 2021 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 17 janvier 2021)
 
Les auteurs ont examiné chez le furet le lien pouvant exister entre titres en anticorps sériques et réinfection par le SARS-CoV-2. Chez les animaux ayant un titre élevé, ils ont constaté une faible réplication virale, une élimination rapide du virus et des processus inflammatoires limités. La transmission virale directe à des congénères ne se produit qu’avec les animaux à titre faible.
 
     Auteurs : Grandjean D. et al.
     Source : PLOS ONE
     Date de publication : 10 décembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 20 décembre 2020)
 
Cette étude limitée montre que des chiens entraînés ont la capacité de différencier des prélèvements de sueur provenant d’individus présentant des symptômes de COVID-19 ainsi qu’une épreuve PCR positive, de ceux collectés sur des individus asymptomatiques et à PCR négative.
 
     Auteurs : Hamer S. A. et al.
     Source : bioRxiv
     Date de soumission en vue de publication (article en cours d’évaluation) : 8 décembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 20 décembre 2020)
 
Etude longitudinale conduite au Texas, par RT-PCR, séquençage du génome et sérologie, sur des chiens et des chats vivant dans des familles où au moins une personne a été infectée par le SARS-CoV-2.
 
     Auteur : Else H.
     Source : Nature
     Date de publication : 23 novembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 6 décembre 2020)
 
Revue des connaissances sur la capacité des chiens à reconnaître par leur flair la COVID-19 chez des personnes malades.
 

Transmission of SARS-CoV-2 in domestic cats imposes a narrow bottleneck

     Auteurs : Braun K. M. et al.

     Source : bioRxiv

     Date de soumission en vue de publication (article en cours d’évaluation) : 17 novembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 29 novembre 2020)

 

En prenant le chat pour modèle, les auteurs s’intéressent aux mécanismes d’évolution par lesquels le SARS-CoV-2 s’adapte aux mammifères hôtes, et considèrent les goulots d’étranglement (réduction significative de la population virale durant la transmission) qui influent sur la vitesse d’adaptation du virus à ses hôtes.

 
     Auteurs : Stevanovic V. et al.
     Source : Transboundary and Emerging Diseases
     Date de publication : 15 novembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 13 décembre 2020)
 
Résultats d’une enquête sérologique conduite en Croatie sur des chiens et des chats dans un établissement d’enseignement vétérinaire de Zagreb et deux cabinets vétérinaires et d’une autre intéressant le personnel de la faculté de médecine vétérinaire de Zagreb.

 

Intranasal fusion inhibitory lipopeptide prevents direct contact SARS-CoV-2 transmission in ferrets

     Auteurs : de Vries R. D. et al.

     Source : bioRxiv

     Date de soumission en vue de publication (article en cours d’évaluation) : 5 novembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 15 novembre 2020)

 

Les chercheurs ont conçu un inhibiteur (dimère lipopeptidique) qui bloque la fusion entre la membrane des cellules de l’hôte et l’enveloppe du SARS-CoV-2. Ils montrent que cet inhibiteur empêche totalement la transmission directe du virus entre furets sains traités et furets infectés mis en présence les uns des autres durant 24h.

 

High prevalence of SARS-CoV-2 antibodies in pets from COVID-19+ households

     Auteurs : Fritz M. et al.

     Source : One Health

     Date de publication : 4 novembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 6 décembre 2020)

 

Les auteurs présentent les résultats d’une enquête sérologique sur le SARS-CoV-2 conduite chez des chiens et des chats en mai et juin 2020 en Franche-Comté et en Rhône-Alpes. Ils montrent également l’absence de réaction croisée avec la péritonite infectieuse féline.

 

     Auteurs : Neira V. et al.
     Source : medRxiv
     Date de soumission en vue de publication (article en cours d’évaluation) : 4 novembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 15 novembre 2020)
 
Description de l’infection par le SARS-CoV-2 chez deux personnes adultes et trois chats vivant sous le même toit par RT-PCR, ELISA, séquençage viral et isolement viral.
 
       Auteurs : Gaudreault N. N. et al.
       Source : Emerging Microbes & Infections
       Date de publication : 25 octobre 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 15 novembre 2020)

Les auteurs ont infecté expérimentalement par voie orale et nasale des chats âgés de 4-5 mois, puis mis d'autres jeunes chats à leur contact. Ils ont assuré pendant 21 jours post-infection divers suivis (signes cliniques, recherche du virus dans divers prélèvements, anatomo-pathologie, examens sérologiques). Tous les chats possédaient des anticorps neutralisants aux jours 7 et 10 post-infection, mais ils n'ont manifesté à aucun moment des signes cliniques dans le cours de l'expérimentation.

 

     Auteurs : Kutter J. S. et al.
     Source : bioRxiv
     Date de soumission en vue de publication (article en cours d’évaluation) : 19 octobre 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 31 octobre 2020)
 
Grâce à un nouveau dispositif expérimental, les auteurs ont démontré que tant le SARS-CoV que le SARS-CoV-2 peuvent être transmis entre furets à plus d’un mètre de distance par voie aérienne.
 
     Auteurs : Zaeck L. M. et al.  
     Source : bioRxiv
     Date de soumission en vue de publication (article en cours d’évaluation) : 18 octobre 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 25 octobre 2020)
 
Description des zones d’infection par le SARS-CoV-2 dans le tractus respiratoire du furet par une technique déclarée comme nouvelle par les auteurs : l’imagerie tridimensionnelle par immunofluorescence (volumetric three-dimensional immunofluorescence imaging).
 
     Auteurs : Barrs V. R. et al.
     Source : Emerging Infectious Diseases
     Date de publication : 30 septembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 6 décembre 2020)
 
Recherche de l’ARN du SARS-CoV-2 dans des échantillons respiratoires et fécaux de 50 chats en contact étroit avec des familles infectées habitant à Hong Kong.
 
     Auteurs : Bosco-Lauth A. M. et al.
     Source : PNAS
     Date de publication : 29 septembre 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 18 octobre 2020)
 
L’article décrit une étude pilote visant à tester la sensibilité de chats et chiens domestiques vis-à-vis du SARS-CoV-2. Seuls les chats ont excrété le virus et l’ont transmis à des congénères. Les chats réinfectés expérimentalement ont montré une immunité solide.
 
     Auteurs : Monchatre-Leroy E. et al.
     Source : bioRxiv

     Date de publication : 24 septembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 4 octobre 2020)

Cette étude décrit les observations faites après infection intranasale de furets et de hamsters avec de faibles doses de l’isolat français UCN19 du SARS-CoV-2.
 
     Auteurs : Hosie M. J et al.
     Source : bioRxiv
     Date de publication : 23 septembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 4 octobre 2020)
 
Suivi de deux chats appartenant à des familles du Royaume-Uni où la COVID-19 s’est manifestée, qui se sont révélés infectés par le SARS-CoV-2 d’origine humaine.

 

Humoral response to SARS-CoV-2 by healthy and sick dogs during COVID-19 pandemic in Spain

     Auteurs : Perisé-Barrios A. J. et al.
     Source : bioRxiv
     Date de publication : 22 septembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 4 octobre 2020)

 

Suivi de 40 chiens à maladie respiratoire, dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 en Espagne. Si des anticorps (IgG) ont été mis en évidence chez certains chiens, aucune RT-PCR positive n’a été obtenue par les auteurs, même chez les chiens les plus sévèrement atteints.

 

     Auteurs : Zhang Q. et al.
     Source : Emerging Microbes & Infections
     Date de publication : 17 septembre 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 22 novembre 2020)
 
Suivi sérologique par ELISA de chats entretenus dans la ville de Wuhan (République populaire de Chine), montrant que certains de ces animaux ont été infectés par le SARS-CoV-2 durant la pandémie de COVID-19.
 
     Auteurs : Temmam S. et al.
     Source : One Health
     Date de publication : 29 août 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 6 décembre 2020)
 
L’article rapporte l’absence d’anticorps chez les chiens et les chats détenus par un groupe d’étudiants vétérinaires atteints par la COVID-19.
     Auteurs : Sawatzki K. et al.
     Source : bioRxiv preprint
     Date de publication : 22 août 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 30 août 2020)
 
     Auteurs : Ruiz-Arrondo I. et al.
     Source : Transboundary and Emerging Diseases
     Date de publication : 18 août 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 8 novembre 2020)
 
Parmi 23 animaux de compagnie appartenant à des propriétaires atteints par la COVID-19 en Espagne, des résultats positifs à la RT‐qPCR ont été obtenus à partir d’échantillons oropharyngés prélevés sur un chat ne présentant pas de symptômes, ce qui amène à considérer que des chats en contact avec une personne atteinte peuvent être infectés par le SARS-CoV-2.
 
     Auteurs : Garigliany M. et al.
     Source : Emerging Infectious Diseases
     Date de publication : 15 août 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 6 décembre 2020)
 
Investigations menées sur un chat ayant manifesté une maladie respiratoire sévère, alors que des examens de laboratoire avaient montré une semaine auparavant que son maître était atteint par la COVID-19.
 
     Auteur : Grimm D.
     Source : ScienceMag.org

     Date de publication : 14 août 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 23 août 2020)

L’article fait le point sur ce qu’on peut dire à ce jour de l’infection des chiens et des chats par le SARS-CoV-2 et met l’accent sur les questions qui restent encore sans réponse.
 
     Auteurs : Jendrny P. et al.
     Source : BioMed Central Infectious Diseases
     Date de publication : 23 juillet 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 6 décembre 2020)
 
Résultats préliminaires indiquant que des chiens renifleurs peuvent repérer les individus malades de la COVID-19 en utilisant pour échantillons à tester des sécrétions respiratoires.
 
     Auteurs : Patterson E. I. et al.
     Source : bioRxiv

     Date de publication : 23 juillet 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 30 août 2020)

Étude à grande échelle sur le statut virologique et sérologique vis-à-vis du SARS-CoV-2 de chiens et chats détenus dans des familles en Italie du Nord.
 
     Auteurs : Kok R. M. et al.
     Source : Nature Communication
     Date de publication : 8 juillet 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 23 août 2020)
 

Il est ici démontré expérimentalement que le SARS-CoV-2 est efficacement transmis entre des furets par contact direct et par voie aérienne (gouttelettes respiratoires et/ou aérosols) respectivement un à trois jours et trois à sept jours après exposition au virus.

 

     Auteurs : Richard M. et al.
     Source : Nature Communications
     Date de publication : 8 juillet 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 8 novembre 2020)
 
Il est ici démontré expérimentalement que le SARS-CoV-2 est efficacement transmis entre des furets par contact direct et par voie aérienne (gouttelettes respiratoires et/ou aérosols) respectivement un à trois jours et trois à sept jours après exposition au virus.
 
     Auteurs : Saegerman C. et al.
     Source : Transboundary and Emerging Diseases - 2020 Jul 11.
     Date de publication : 6 juillet 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 2 août 2020)
 
     Auteurs : Stout A. E. et al.    
     Source : Veterinary Microbiology

     Date de publication : le 23 juin 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 23 août 2020)

Les auteurs passent en revue les cas d’infection par le SARS-CoV-2 du chat, du furet et du chien. Ils décrivent les relations entre ce virus et les coronavirus « naturels » connus pour infecter ces espèces, et discutent de leur sensibilité relative sur la base du récepteur ACE-2.
 
     Auteur : Escalon S.
     Source : CNRS Le Journal

     Date de publication : 19 juin 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)

 
     Auteur : Scanelis
     Source : La Dépêche vétérinaire
     Date de publication : 11 juin 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
     Auteurs : Sailleau C. et al.
     Source : Transbound Emerg Dis. 2020 Jun 5;10.1111/tbed.13659.
     Date de publication : 5 juin 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
     Auteur : ProMED
     Source : ProMED
     Date de publication : 2 juin 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
    Auteurs : Bosco-Lauth A.M. et al.
    Source : bioRxiv preprint
    Date de publication : 28 mai 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
   Auteurs : Shi J. et al.
   Source : Science. 2020 May 29;368(6494):1016-1020.
   Date de publication : 28 mai 2020 (preprint bioRxiv : 30 mars 2020) - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
    Auteurs : Sit T.H.C. et al.
    Source : Nature
    Date de publication : 14 mai 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
    Auteurs : Halfmann P.J. et al.
    Source : The New England Journal of Medicine
    Date de publication : 13 mai 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
     Auteur : Risk Assessment Group-Covid-19 Animals (Belgique)  
     Source : RAGCA
     Date de publication : 11 mai 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 8 novembre 2020)
 
Le groupe d’évaluation belge passe en revue les connaissances sur la capacité que pourraient présenter des « chiens renifleurs » à détecter des personnes infectées par le SARS-CoV-2. Il constate l’absence de résultats probants sur ce point (au moment de l’établissement du rapport).
 
     Auteur : Parry N.M.A.
     Source : Forensic Science International: Reports
     Date de publication : 11 avril 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 8 novembre 2020)
 
Bien que rien ne démontre que les animaux de compagnie puissent transmettre le SARS-CoV-2 à l’être humain, nombre de personnes ont craint qu’ils jouent un rôle dans la propagation de la COVID-19, ce qui a conduit à des cas d’abandon ou même de sacrifice de ces animaux. L’article souligne combien la pandémie a eu un impact négatif sur leur bien-être.
 
     Auteurs : Kim Young-Il et al.
     Source : Cell Host & Microbe
     Date de publication : 6 avril 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 8 novembre 2020)
 
Les auteurs apportent la preuve expérimentale que les furets sont sensibles au SARS-CoV-2, et donnent les résultats de leurs investigations cliniques, anatomo-pathologiques, etc. Ils démontrent aussi que les furets infectés peuvent transmettre le virus à leurs congénères.
 
    Auteurs : Zhang Q. et al.
    Source : bioRxiv preprint
    Date de publication : 1er avril 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)


     Auteurs : Luan et al.
     Source : Biochemical and Biophysical Research Communications 526 (2020) 165-169
     Date de publication : 9 mars 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 2 août 2020) 

Aller à :

Accueil : COVID-19 et monde animal

Thème 1 : Le SARS-CoV-2 au sein des Coronavirus

Thème 2 : COVID-19 et animaux sauvages

Thème 3 : COVID-19 et animaux de compagnie

Thème 4 : COVID-19 et animaux de production