Thème 2 : COVID-19 et animaux sauvages

 

 

Les articles sont présentés du plus récent au plus ancien. Les derniers articles mis en ligne sont repérés par l'indication New

Pour y accéder, cliquez sur le titre en gras et bleu

 

 

     Auteurs : McAloose D. et al.
     Source : bioRxiv
     Date de soumission en vue de publication (article annoncé comme accepté pour publication dans mBio) : 24 juillet 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 18 octobre 2020)
Première description de l’infection par le SARS-CoV-2 de tigres et lions au zoo du Bronx (New York, USA).

 

     Auteurs : Schmitt C. A. et al.
     Source : Plos One
     Date de publication : 23 juin 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 18 octobre 2020)
 
Au vu du risque potentiellement élevé de transmission du SARS-CoV-2 entre singes du genre Chlorocebus (vervets) et êtres humains, les auteurs ont examiné les données disponibles sur le génome de vervets et de singes verts pour mettre en évidence les variations rencontrées au niveau des régions codant pour la protéine ACE2 et la protéase TMPRSS2 et essayer d’en tirer des conclusions sur leur sensibilité à l’infection.
 
     Auteurs : Schlottau K. et al.
     Source : The Lancet
     Date de publication : 7 juillet 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 04 octobre 2020)
 
 Etude de la sensibilité d’animaux hôtes potentiels du SARS-CoV-2 et du risque zoonotique associé.
 
     Auteurs : Huan Y. et al.
     Source : bioRxiv

     Date de publication : 8 septembre 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 20 septembre 2020)  

 

Les recherches faites par les auteurs les conduisent à conclure que de nombreuses espèces de chauves-souris ne sont pas des hôtes potentiels du SARS-CoV-2.

 

Pandemic danger to the deep: the risk of marine mammals contracting SARS-CoV-2 from wastewater

       Auteurs : Mathavarajah S. et al.
       Source : bioRxiv

       Date de publication : 14 août 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 16 août 2020)

Les auteurs s'inquiètent de la présence du SARS-CoV-2 dans les eaux usées (non ou insuffisamment traitées) qui atteignent la mer en Alaska et du risque de contamination des mammifères marins (baleines, dauphins, phoques et otaries) qui en résulte. Par la voie de la modélisation (comparaison de l'affinité du récepteur ACE2 avec le virus dans différentes espèces), ils ont évalué la sensibilité de ces espèces au virus. Ils alertent sur les effets dévastateurs que pourrait avoir celui-ci sur ces populations déjà en déclin.

 

SARS-CoV-2 Infection and Longitudinal Fecal Screening in Malayan Tigers (Panthera tigris jacksoni), Amur Tigers (Panthera tigris altaica), and African Lions (Panthera leo krugeri) at The Bronx Zoo, New York, USA

       Auteurs : Bartlett S. L. et al.
       Source : bioRxiv

       Date de publication : 14 août 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 16 août 2020)

Les auteurs décrivent les résultats des investigations cliniques, radiologiques, virologiques, etc. qu'ils ont faites à partir de fin mars 2020 chez de grands félidés sauvages (tigres de Malaisie et de Sibérie, lions) tenus en captivité au zoo du Bronx (New York), à la suite de la contamination de l'un au moins d'entre eux par le SARS-CoV-2 par l'intermédiaire de soigneurs excréteurs.

 

Bat Coronavirus RaTG13

     Auteur : Shabir O.
     Source : News Medical

     Date de publication : 27 juillet 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 5 septembre 2020)

L’auteur passe en revue les similitudes et différences entre le RaTG13 (coronavirus en relation avec le SARS) trouvé chez les chauves-souris et le SARS-CoV-2 responsable de la pandémie actuelle.

 

       Auteurs : Griffin Bryan D. et al.                                                             
       Source : BioArchives

       Date de publication : 26 juillet 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 2 août 2020)

Les auteurs de l'article ont démontré que la souris sylvestre ou souris du soir (Peromyscus maniculatus) [qui est répandue dans toute l'Amérique du Nord] est susceptible d'être infectée par le virus de la COVID 19. Ils s'inquiètent du rôle zoonotique que cette souris pourrait jouer, compte tenu du fait qu'elle est déjà le réservoir d'autres maladies transmissibles à l'Homme (maladie de Lyme, etc.).
 
Auteurs : Santini J.M. et al.
Source : The Lancet Microbe
Date de publication : 18 juin 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
Annexes de l'article : cliquez ici
 
Animal source of the coronavirus continues to elude scientists
     Auteur : Mallapaty S.  
     Source : Nature

     Date de publication : 18 mai 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 23 août 2020)

L’auteur discute les différentes approches qui ont été empruntées pour essayer de mettre en évidence l’origine zoonotique de l’épidémie de COVID-19 dans la population humaine, sans qu’aucune n’ait été considérée comme parfaitement probante à ce jour.

 
Isolation of SARS-CoV-2-related coronavirus from Malayan pangolins
     Auteurs : Xiao K. et al.
     Source : Nature

     Date de publication : 7 mai 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 23 août 2020)

Les auteurs ont mis en évidence la présence chez un spécimen de pangolin javanais (Manis javanica) d’un coronavirus très proche du SARS-CoV-2. L’ARN de ce coronavirus a été détecté chez d’autres pangolins de la même espèce. Les auteurs discutent le rôle de réservoir ou d’hôte intermédiaire qu’a pu jouer le pangolin dans l’émergence de la COVID 19 dans la population humaine.

 
        Auteur : Moutou F.     
       Source: L'Ecologiste, N° 56, mars-mai 2020
       Date de publication: mai 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)

Auteurs : Lécu A. et al.
Source : European Association of Zoo and Wildlife Veterinarians
Date de publication : 1 mai 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
 Auteurs : Wong G. et al.
 Source : Zoological Research
 Date de publication : 21 avril 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
      Auteur : Hassanin A.
       Source : The Conversation, France
       Date de publication : 15 avril 2020 - (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 7 juillet 2020)
 
Identifying SARS-CoV-2-related coronaviruses in Malayan pangolins
     Auteurs : Lam T.T. et al.  
     Source : Nature

     Date de publication : 26 mars 2020 – (mis en ligne sur le site de l’AEEMA le 23 août 2020)

Dans cet article, est rapportée la présence d’un coronavirus très proche du SARS-CoV-2 chez des pangolins javanais (Manis javanica) saisis dans le sud de la République populaire de Chine pour importation illégale.

 
 

Aller à :

Accueil : COVID-19 et monde animal

 

Thème 1 : Le SARS-CoV-2 au sein des Coronavirus

Thème 2 : COVID-19 et animaux sauvages

Thème 3 : COVID-19 et animaux de compagnie

Thème 4 : COVID-19 et animaux de production

Thème 5 : Prévention de la contamination de l'Homme par le SARS-CoV-2 à partir des animaux