Il y a 382 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout A B C D E F G H I L M N O P Q R S T U V Z
Terme
CRITERES DE CAUSALITE DE HILL

CRITERES DE CAUSALITE DE HILL (angl. Hill’s criteria) (esp. criterios de causalidad de Hill) (ital. criteri di causalità di Hill) (portug. critérios de causalidade de Hill ; critérios de Hill) (roum. criteriile de calitate ale lui Hill; postulatele lui Hill)

            Synonyme : postulats de Hill

            Eléments proposés par Hill, permettant d’évaluer la probabilité de relation causale pour une association entre un facteur environnemental et une maladie.

            Remarque 1 : l’expérimentation permet de démontrer l’existence d’un lien de causalité entre un facteur de risque supposé et une maladie, mais elle est  inenvisageable dans l’espèce humaine et souvent difficile à conduire chez l’animal. Dans les études d’observation, on peut vérifier le respect de critères de causalité lors de l’analyse de la nature causale d’une association statistique entre un facteur de risque et une maladie.

            Remarque 2 : Sir Austin Bradford Hill a proposé, en 1965, neuf critères classés en critères internes et en critères externes.

La force de l’association : plus l’association est forte, plus elle a de chances d’être causale (mais une association faible peut aussi être causale). La séquence dans le temps : l’exposition précède l’apparition de la maladie. La relation dose/effet : la fréquence de la maladie augmente avec l’intensité de l’exposition. La spécificité de la relation : l’exposition est présente chez tous les malades ou presque. Critères externes : La constance et reproductibilité : obtention de résultats semblables dans différentes populations à différents moments. La cohérence : l’association exposition/maladie est cohérente avec les connaissances établies. La plausibilité biologique : on dispose d’un mécanisme biologique ou physiopathologique qui explique l’association observée. La réduction du risque avec la suppression ou la diminution de l’exposition. L’analogie : une relation acceptée pour une exposition et une maladie peut être appliquée à une autre par analogie.

            Remarque 3 : une relation causale peut, néanmoins, ne pas satisfaire la totalité des neuf critères (exemple : spécificité de la relation).

            Remarque 4 : Hill a formulé des « aspects » permettant de guider l’interprétation causale. C’est la communauté scientifique qui les a érigés en « critères », portant son nom, pour lui rendre hommage, mais ce faisant, le terme de critère va plus loin que la pensée de son auteur, qui visait seulement à aider la décision de santé qui devait découler de l’interprétation des résultats d’une étude épidémiologique, plutôt que véritablement à fournir un outil conceptuel permettant de conclure sur un strict plan scientifique.

            Voir postulats d’Evans, causalité