1992-21 Texte complet

 

Editorial

Toma (B)

 

ARTICLES D'EPIDEMIOLOGIE

 

Mise en évidence par la technique ELISA des anticorps dirigés contre le virus de la rhinotrachéite bovine infectieuse à partir de mélanges de sérums : un sondage dans la région Rhône-Alpes

Perrin (B), Ardeeff (J-L), Perrin (M) & Brunet (J)

Une enquête épidémiologique a été réalisée pour évaluer le taux de prévalence de la rhinotrachéite bovine infectieuse par la technique ELISA sur des mélanges de sérums dans les élevages de la Région Rhône-Alpes. Environ 25 p. cent des élevages ont été estimés infectés ; 20 d'entre eux renfermaient moins de 10 p. cent d'animaux infectés. L'étude a permis de mesurer l'efficacité des analyses sur les mélanges de sérums montrant qu'une augmentation de la sensibilité des réactifs commerciaux utilisés est nécessaire pour détecter les élevages peu infectés.

 

Structures et méthodes associées à une enquête multifactorielle sur la mortalité des chevreaux dans les zones communales du Zimbabwe

Monicat (F), Borne (PM) & Keravec (J)

Pour étudier la mortalité des chevreaux dans les zones communales du Zimbabwe, une enquête multifactorielle a été mise en place dans 9 groupes d'enquête composés d'exploitations représentatives des systèmes d'élevage préalablement identifiés en milieu traditionnel. Chaque groupe d'enquête se compose d'un superviseur, d'un enquêteur, d'éleveurs, de leurs enfants et d'un maître d'école. 4 591 petits ruminants adultes (600 par groupe d'enquête) et leur descendance ont ainsi été identifiés et ont fait l'objet d'un suivi individuel pendant 14 mois. Parallèlement, l'ensemble des structures, des techniques et des pratiques d'élevage susceptibles d'influer sur la mortalité des chevreaux a été décrite et analysé. L'exhaustivité et la fiabilité des informations recueillies sont apparues directement liées à la formation initiale des intervenants, à leur bonne intégration dans l'environnement des exploitations suivies et aux procédures de contrôle de l'information en temps réel prévues par le protocole.

 

Occurrence de Clostridium botulinum dans les zones humides du bassin du Guadalquivir, Espagne

Contreras de Vera (A), Leon Vizcaino (L), Cubera Pablo (M-J) & Herrera Maliani (C)

Nous avons étudié la distribution et les sérotypes des spores de Clostridium botulinum dans le bassin de la rivière Guadalquivir, en Andalousie (Espagne), en 1986-1987. 332 échantillons de boues provenant de 47 zones humides ont été analysés. 62 échantillons (soit 18,67 p. cent) de boues contenaient des spores de C. botulinum. De plus, 17 des 21 terrains humides du parc national Donana et 10 des 26 terrains humides du Betic Endorrhoeic System contenaient également des spores de cette clostridie. Une analyse de tendance canonique a montré que la concentration en spores de C. botulinum est plus élevée près de l'embouchure du Guadalquivir et qu'elle décroit en amont.

 

EPIDEMIOSURVEILLANCE ANIMALE : DEMARCHE ET METHODE. 21 mai 1992

 

Le rapport Buard relatif à l'épidémiologie des maladies des animaux d'élevage et la valorisation de la production

Tuffery (G)

Le Conseil économique et social a confié la rédaction d'un rapport et d'un avis sur l'épidémiologie des maladies des animaux d'élevage et la valorisation de la production à sa section de l'agriculture et de l'alimentation le 24 octobre 1989. Après un constat très complet de la situation de l'épidémiologie animale en France, le rapporteur, M. Roger BUARD propose un ensemble d'actions destinées à organiser de manière cohérente les compétences et les initiatives dans ce domaine, à permettre la conception de systèmes d'information épidémiologiques adaptés aux besoins de tous les acteurs de la production et de la santé animales, à développer la recherche et la formation en épidémiologie.

 

Réflexion sur les réseaux d'épidémiosurveillance animale. Rapport au conseil d'administration de l'A.E.E.M.A & Lettre du Ministère de l’Agriculture et de la forêt, accusant réception du rapport au conseil d'administration de l'A.E.E.M.A

Collectif

Après avoir rappelé l'importance de l'épidémiosurveillance, quelques définitions de base, les objectifs et les fonctions d'un réseau d'épidémiosurveillance animale, ce rapport attire l'attention sur la nécessaire distinction entre épidémiosurveillance et prophylaxie. Il insiste sur les droits et les devoirs des différents partenaires d'un réseau. Il recommande la création d'un Conseil national d'épidémiosurveillance animale et en propose les missions. Il rappelle les principales règles à respecter pour un fonctionnement technique satisfaisant d'un réseau et recommande l'établissement d'une convention préalable entre les partenaires de tout réseau d'épidémiosurveillance. Enfin, il présente des propositions de réseaux à créer ou à développer dans 3 catégories de maladies animales : Maladies animales présentes en France et à impact économique important ou dangereuses pour la santé publique, Maladies animales exotiques, Maladies nouvelles

 

Normaliser pour communiquer

Moutou (F)

Deux exemples de réalisation de normes dans le langage épidémiologique sont présentés. La codification des termes des analyses et examens de laboratoire est l'ossature des réseaux inter-laboratoires. Le glossaire d'épidémiologie animale définit et explique les mots utilisés dans ce domaine. Avant toute communication et toute épidémiosurveillance, il est indispensable de définir un langage commun. Sa réalisation soulève néanmoins un certain nombre de problèmes.

 

Schéma directeur de l'information et de la communication (S.D.I.C.)

Bourdin (J)

Après quelques généralités, l'auteur présente les intervenants et les étapes d'un schéma directeur en prenant comme exemple la méthode Racines.

 

Application de la démarche S.D.I.C. à l'épidémiosurveillance animale

Merlin (P)

La DGAl. a affirmé sa volonté politique d'élaborer le S.D.I.C. de 1'épidémio-surveillance animale en mettant en place des groupes de travail et des structures de coordination. Le réseau national d'épidémiosurveillance est géré par la DGAl et les directeurs des Services vétérinaires. Les vétérinaires sanitaires, les laboratoires, l'inspection en abattoir et les groupements de défense sanitaire y participent. Le C.N.E.V.A. joue le rôle d'expert. Des scénarios seront définis par filière. Les actions à entreprendre formeront un plan global. Il devra tenir compte des nombreux autres réseaux existants qui doivent améliorer leur cohérence et de la cellule épidémiologie créée par la Commission européenne.

 

Evaluation de la réunion de l'A.E.E.M.A. "L'épidémiosurveillance : démarche et méthode", 21 mai 1992

Dufour (B)

 

Avis adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 25 avril 1990 sur "l'Epidémiologie des maladies des animaux d'élevage et la valorisation de la production".

Buard (R)

 

INFORMATIONS

 

Rapport moral

Anonyme

 

Budget 1991

Anonyme

 

D.E.A.E. 1991-1992

Anonyme

 

Are equine 1 influenza viruses still circulating in the world?

Anonyme

 

Santé publique vétérinaire

Anonyme

 

Colloque international d'écopathologie et gestion de la santé animale

Anonyme