1986-10 Texte complet

 

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DE QUELQUES MALADIES ANIMALES EN FRANCE EN 1985

 

La rage en France et en Europe en 1985

Blancou (J)

La situation de la rage en France et en Europe en 1985 est représentée à l'aide de cartes, de tableaux et de graphiques. Quelques acquisitions scientifiques ou techniques faites au cours de l'année en relation avec l'épidémiologie ou la prophylaxie de cette maladie sont ensuite développées.

 

Situation épidémiologique de la brucellose bovine en France en 1985

Gaillot (B)

La situation épidémiologique de la brucellose bovine est appréhendée grâce aux informations figurant sur les questionnaires annuels exploités par le Service vétérinaire de la santé et de la protection animales (Direction de la qualité). Les questionnaires techniques complétés par chaque Service vétérinaire départemental renseignent sur les effectifs présents et contrôlés, sur la situation à la date du 3l décembre et sur l'ensemble des opérations de contrôle, d'assainissement et de prévention menées au cours de l'année considérée. Les principaux indicateurs traduisent une amélioration sensible de la situation en 1985.

 

Situation épidémiologique de la leucose bovine enzootique en France en 1985

Buy (C) & Gaillot (B)

Les informations disponibles dans le domaine de la lutte contre la leucose bovine enzootique en France sont présentées en fonction de leurs origines (bulletin sanitaire, rapport annuel de la Direction de la Qualité, questionnaire auprès des Services vétérinaires départementaux). La précision des données relatives à la forme latente de la maladie est encore insuffisante en raison de la diversité des actions locales qui se mettent en place et des délais d'application trop courts pour en tirer des conclusions pertinentes.

 

La maladie d'Aujeszky en France en 1985

Toma (B), Bijlenga (G), Vigouroux (A), Ursache (R), Lorant (J-M), Duée (J-P), David (C), Rose (R), Goyon (M), Eloit (M), Prévost (P) & Le Gardinier (J-C)

La situation épidémiologique de la maladie d'Aujeszky en France, appréciée d'après l'évolution du nombre de foyers cliniquement exprimés où le virus a été isolé, s'est améliorée en 1985 par rapport aux années précédentes. Les espèces animales sentinelles indiquent en effet une diminution significative du nombre de foyers : pour les carnivores domestiques : 146 foyers en 1983, 100 en 1984 et 60 en 1985 ; pour les bovins : 44 foyers en 1983, 19 en 1984 et 11 en 1985. Les taux d'infection des cheptels porcins demeurent toutefois élevés dans certaines régions, comme l'indiquent différentes enquêtes sérologiques.

 

La lutte contre la tuberculose bovine en France en 1985

Bénet (J-J)

Les résultats de la lutte contre la tuberculose bovine en France en 1985 montrent une poursuite de la diminution des taux d'infection. Le taux de cheptels infectés au 31 décembre est de 0,47 % (0,51 % en 1984 ; 0,62 % en 1983). Au total 20.374 bovins ont fait l'objet de procès-verbaux d'abattage : 1.987 animaux non marqués, 18.387 marqués, dont 13.577 réagissants, parmi lesquels 6.326 porteurs de lésions. Le taux de saisies totales sur des animaux non marqués (36,6 %) reste élevé, indiquant tout le danger du réservoir tuberculeux. Une aide à l'analyse des situations départementales selon les taux est proposée en discussion.

 

ACTUALITES EPIDEMIOLOGIQUES

 

La maladie de Lyme : une nouvelle borréliose

Baranton (G)

Brève revue des connaissances cliniques et épidémiologiques concernant la maladie de Lyme. Cette zoonose, qui entre dans le cadre des Borrélioses, demeure encore méconnue à bien des égards, tout particulièrement en Europe.

 

Actualité de l'échinococcose multiloculaire en France

Artois (M) & Le Pesteur (M-H)

 

La fièvre hémorragique avec syndrome rénal : actualités

Rollin (P-E)

 

ARTICLES D'EPIDEMIOLOGIE

 

Répartition géographique des protostrongylidés des ovins. Fréquence et importance de cette parasitose pulmonaire en Europe et en Afrique du nord

Cabaret (J)

L'appréciation de la fréquence de la maladie ou de l'infestation dépend fortement des techniques utilisées. Le pourcentage de moutons infestés s'étend de 49 p. cent (Belgique ou France) à 85 p. cent au Maroc. Une estimation plus précise (nombre moyen de larves/g de fèces) permet de discriminer entre des infestations faibles (Nord de l'Europe), moyennes (Europe du Centre et de l'Ouest), ou fortes (pays méditerranéens). L'espèce la plus répandue est Muellerius capillaris. Les régions les plus nordiques sont caractérisées par Muellerius et Protostrongylus tandis que les régions situées plus au sud ont des fréquences plus élevées de Cystocaulus spp. et Neostrongylus linearis. L'infestation par les Protostrongylidés provoque des lésions sur les poumons. Elles peuvent être nodulaires ou diffuses ou encore être de simples pétéchies ; elles sont situées essentiellement sur les lobes diaphragmatiques (87 % des cas au Maroc). Ces lésions sont associées à une présence accrue de Pasteurella spp. et de Salmonella abortus-ovis en Espagne. Les infestations importantes par les Protostrongylidés sont reliées à des productions réduites (nombre d'agneaux vivants à trois mois d'âge) et une surmortalité des brebis. Plus de trois cents articles ont été consultés pour cette revue d'ensemble.

 

Prophylaxie de la fièvre aphteuse. Propositions pour une approche globale

Moutou (F)

La prophylaxie actuelle de lutte contre la fièvre aphteuse en France a été mise en place il y a maintenant plus de 20 ans. L'évolution de l'épidémiologie de la maladie ainsi que celle des conditions économiques et sanitaires, françaises et européennes, justifient largement un début de réflexion sur une éventuelle évolution de cette prophylaxie. Pour arriver à un résultat, il est nécessaire de recenser et de prendre en compte l'ensemble des paramètres susceptibles d'intervenir. Le présent article propose une première analyse de l'action de ces facteurs, sachant que si l'on peut souhaiter abaisser les coûts de la prophylaxie, il est sans doute peu raisonnable d'augmenter le niveau du risque actuel d'apparition de la maladie en France.

 

INFORMATIONS

 

Projet de codification des "sorties" et des causes de réforme des vaches laitières

Bazin (S), Gaillon (P) & Descoffres (L)

 

Rapport moral de l'AEEMA pour l'exercice 1985-1986

Moutou (F)

 

Le diplôme d'épidémiologie animale élémentaire (DEAE) 1985-1986

Anonyme